Chocolat et piment : une histoire intime


Découverts par les explorateurs du 17ème siècle, Chocolat et piments ont des origines américaines. Le Pays Basque les rassemble et a développé leur notoriété grâce à Bayonne, capitale du chocolat et Espelette, celle du piment !


Une arrivée au Pays Basque en même temps

Le « Xocoalt », breuvage sacré chez les Toltèques et les Aztèques était déjà relevé au piment !!! Ses vertus étaient reconnues notamment pour la fertilité.

En 1519, Hernan Cortes ramène les fèves de cacao en Espagne. Marie-Thérèse d’Espagne partage, en France, sa gourmandise pour le chocolat.

Le piment arrivera, en même temps que le chocolat, au Pays Basque, et cela de façon clandestine, caché au fond d’un sac de marin.


Bayonne et Espelette : un développement en parallèle

Dès 1615, à Bayonne, dans le quartier St Esprit, les premiers ateliers de transformation de fèves de cacao contribuent à l’expansion économique de la ville. La fabrication de la boisson du chocolat et son savoir-faire enrichissent la ville et les alentours.


Parallèlement, le commerce entre Pampelune et Bayonne transitant par Espelette, le piment se développe plus particulièrement autour du village. L'épice supplante le poivre devenu trop cher. Les marchands s’arrêtaient bien volontiers dans ce village chaleureux où la cuisine relevée de l’épice parfumée leur rappelaient les expéditions d’outre Atlantique.

La culture du piment est essentiellement assurée par les femmes. La vente de l'épice permet de fournir à celles-ci un pécule non négligeable, une première pour l'époque.


Petit à petit, du 18ème siècle jusqu’au début du 19ème siècle, Bayonne devient le berceau français du chocolat et Espelette, celui du piment du même nom.

Aujourd'hui, de nouvelles pages de collaboration s'écrivent notamment grâce à de grands chefs.


Recette chocolat et piment

Découvrez parmi les recettes sur notre blog, la mousse aux 3 chocolats, orange et piment d'Espelette.

Dastatez ona, Bonne dégustation !